L’arc transformationnel pour créer une histoire riche et attachante

Une métamorphose pour un arc accompli

Comment créer un arc ? Comment donner vie à son personnage ? Comment le faire évoluer ? Que va-t-il apprendre ? Quels choix va-t-il faire ? Et comment rendre votre personnage attachant ?

L´arc transformationnel est l´évolution de votre personnage ! C´est-à-dire que dans son voyage intérieur, il va évoluer, changer pour se transformer. Il va apprendre quelque chose tout en faisant des choix.

Dara Marks est une script consultante qui propose ses prestations à l´ensemble des studios américain et aux réalisateurs indépendants afin que les scénarios soient plus qu’une simple aventure. Elle a écrit le livre «Inside Story : le travail sur l´arc transformationnel» et je vais vous faire un résumé de sa méthode.

Recherche grâce au QQOCT

Il est important pour toutes histoires de faire un travail préparatoire avant de se lancer dans l´écriture de votre projet imaginaire.

Qui / Personnage : Qui est en train de résoudre le problème ?

Quoi / intrigue : Quel est le problème ?

Où / intrigue : Et où se déroule l´action ?

Comment : Qui, où et quoi sont les questions que l´on se pose pour savoir le comment.

Thème : C´est le point de vue, croyances de l´auteur pour comprendre le pourquoi de ce problème. C´est ce qui donne du sens aux actions de l´intrigue – exprime le thème – et un but au mouvement des personnages.

Arc
Arc

Grandir grâce à l’arc

L´arc transformationnel se compose en trois actes. La partie deux est la plus longue, car elle se divise en deux parts égales.

L´ACTE 1 : est l´exposition, la partie inconnue au protagoniste.

Il consiste à mettre en place le conflit intellectuel, émotionnel et instinctif de votre personnage. Il montre comment et pourquoi le conflit, la conscience du personnage et ses relations aux autres sont en corrélation.

Incident déclencheur : Il déclenche une chaîne d´événement après un incident imprévu. C´est un élément important de la mise en place de la première partie.

Appel à l´action : conscient ou inconscient le protagoniste sera enroulé dans le conflit de l´intrigue jusqu´à sa résolution.

Premier turning point : intensification du conflit, des actions qui conduisent l´histoire dans une direction nouvelle et inattendue. C´est le réveil !

L´ACTE 2a : est la première partie du plan, l’épuisement de votre héros.

Le personnage va être au confronté à des conflits où les valeurs et les perceptions de votre héros seront mises à rude épreuve.

La transformation est entamée, mais c’est un processus qui requiert de l’épuisement et qui va à la rencontre de ses problèmes.

Midpoint : ici se crée un point de rupture dans la tension dramatique. Le protagoniste va perdre le contrôle de l´histoire et quelque chose de nouveau se produira modifiant la vision ou la perception de la situation.

L´ACTE 2b : est la seconde partie du plan, la partie connue.

Le personnage entame une procédure de restauration qui lui permet de voir sous un autre angle les problèmes. Cela lui donnera aussi l’inspiration et la motivation nécessaire pour affronter ce qui se met en travers de sa route.

Ses efforts constants et continus le conduisent vers sa transformation. Puis s´en suivra la chute, où l´ego et les mauvaises manières voudront reprendre le dessus.

Deuxiéme turning point : quelle est la pire chose qui puisse arriver à votre personnage ? Celui-ci est en lien avec son conflit interne et l´objectif thématique de l´histoire. C´est l´expérience de mort !

L´ACTE 3 : est la résolution, le renouveau de votre personnage principal.

Le conflit a pris de la vitesse et de l´accélération. Tout va s´enchaîner vite, créant ainsi de l´urgence qui nous conduira vers le climax. La transformation du protagoniste n´est pas sans grand sacrifice. Ici les peurs les plus profondes et les plus grandes seront affrontées.

Moment de transformation : Le protagoniste doit faire le choix conscient de changer pour que l´arc soit complet. Ce choix entrainera une action de sa part pour résoudre le conflit.

Climax : c´est le point culminant du récit où la tension dramatique est la plus élevée.

Résolution : Le conflit est résolu quand le protagoniste est devenu un être neuf et abordera sa vie d´une nouvelle façon.

Pour garder un équilibre dans l´histoire, l´arc est divisé en deux parties :

La première, acte 1 et 2a, va être la partie des conflits où le protagoniste va montrer de la résistance aux actions qui grimpent. Il lutte contre le changement.

Puis la seconde, 2b et 3, va être la partie ou le protagoniste résout le conflit et se libère de ses confrontations l´emmenant vers le changement.

Différentes méthodes pour un arc

J´ai lu de nombreux livres qui traitent sur le scénario pour trouver le plan qui me convient et je continue dans mes recherches. Ceux-ci m´aident pour la création de bande dessinée, manga, roman, mais aussi dans mes recherches de jeux vidéos.

Je trouve que celle-ci donne des points clés dans l´arc et ainsi donner plus de profondeur aux personnages et à l´histoire.

Je vous encourage à les tester, à les lire jusqu’à trouver votre propre méthode qui vous entrainera vers des aventures incroyables. Pour ma part, je travaille avec la méthode de Truby que j´améliore tout au long de mes lectures !

Et vous travaillez-vous avec un plan ? De qui vous inspirez-vous ? Ou faites-vous partie des écrivains qui préfèrent ne pas suivre de plan ?

Vous souhaitez illustrer votre livre ? Je vous propose de découvrir mon article sur l’illustration où je vous offre un e-book.

N’hésitez pas à me suivre ou à m’écrire sur Facebook, sur Instagram, ou par mon formulaire de contact. Je vous lirai et vous répondrai avec plaisir !s répondrai avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *